logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/11/2013

Festival du film de Sarlat:Karin Viard, Guillaume Gallienne et Niels Tavernier primés

 La place faite aux lycéens est l’une des particularités du Festival du Film de Sarlat dont la 22ème édition vient de s’achever. Dans ce festival, soutenu par une centaine de bénévoles dont de nombreux retraités, le public est seul à voter. Cette année, il a couronné Karin Viard, Guillaume Gallienne et le film de Niels Tavernier.

 Sarlat ce n’est pas seulement ses cèpes, des truffes et du foie gras. Chaque année au mois de novembre (12-16 novembre 2013) la ville accueille un festival de cinéma très spécifique, ouvert au grand public. Sa singularité ? Recevoir les élèves de 28 lycées et héberger durant 6 jours 700 étudiants en première et terminale, option cinéma. Ils sont logés dans les gîtes de la région, nourris midi et soir dans une cantine scolaire et convoyés jusqu’aux différents lieux d’animations du Festival par autocar. C'est parce qu’ils sont présents que les meilleures équipes de films se déplacent. Cette année, Gérard Lanvin, Tomer Sisley, Karin Viard sont venus parler de leur métier avec les jeunes, Pour Marc Bonduel, délégué général du Festival de Sarlat, les professionnels n’hésitent pas à venir car ils sont heureux de partager leur métier. « La transmission est au cœur de notre festival, dans lequel, contrairement aux autres, il n’y a pas de compétition ». En effet, c’est le public qui vote et choisit le meilleur film doté d’une salamandre d’or décernée cette année à Niels Tavernier, le fils de Bertrand, pour son film « l’épreuve d’une vie » qui sortira le 5 mars 2014. Le public aussi qui a octroyé le prix d’interprétation à Guillaume Gallienne pour  son film «Les garçons et Guillaume et  à table» (en salles le 20 novembre 2013) et le prix d’interprétation féminine à Karin Viard pour « Lulu, femme nue » de Solveig Anspach (en salles le 22 janvier 2013).

 Toute la ville de Sarlat est associée au Festival

 Le cinéma Rex et ses quatre salles, le centre culturel, l’évêché, toute la ville se met à l’heure du cinéma. Les habitants bénéficient de tarifs préférentiels et une centaine de bénévoles de Sarlat et sa région s’investissent dans l’organisation. La plupart d’entre eux sont des retraités. Anciens enseignants, chauffeurs routiers ou commerciaux, ils gèrent le transport des personnalités, l’accueil, les badges, etc…et apportent convivialité et chaleur à ce petit festival qui grandit d’année en année. La plupart des films présentés ne sont pas encore sortis en salle. La majorité d’entre eux sont français et très grand public mais une sélection « autour du monde » offre un aperçu de quelques pépites venues de l’étranger. « Pour la plupart des distributeurs, montrer ses films à Sarlat est important. Ce n’est pas Paris mais la vraie France, confie Marc Bonduel. Et l’avis de ce public est essentiel ».

 Yetty 

 

Commentaires

Félicitations à Sarlat pour cette belle initiative de mettre les étudiants et le public à l'honneur.

Écrit par : rachel | 07/12/2013

Le blog saute pendant l'écriture, il faut avoir beaucoup de persévérence pour donner un commentaire, et puis conformir Xfois avant de valider.

Écrit par : rachel | 07/12/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique