logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/12/2009

Kérity la maison des contes

 

Si vous ne connaissez pas les dessins de Rebecca Dautremer, ne ratez pas cette occasion de les découvrir dans ce film d'animation délicieux. C'est l'histoire de Nathanaël un jeune garçon de sept ans. A son âge, Nat ne sait toujours pas lire, pourtant il adore les histoires, en particulier celles que lui racontait sa tante Eléonore pendant les vacances dans la petite maison de Bretagne. A la mort de tante Eléonore, tandis que ses parents héritent de la petite maison, lui se voit confier la bibliothèque et son secret : les contes ne pourront survivre que s'il prononce la formule magique. Oui, mais il devra la lire ! Le thème n'est pas nouveau, le rétrécissement et la rencontre avec les personnages des contes non plus, mais le charme opère, car les dessins, la couleur, la lumière sont une réussite.. Et puis l'on entendra les voix aimées de Jeanne Moreau et Pierre Richard. A déguster en famille.

Sylvaine.

09/12/2009

Drôle de grenier

A une époque où les films de Disney et Pixar sont la référence des têtes blondes, le film de Jiri Barta pourrait paraître désuet. Et pourtant, il s'en dégage une telle poésie qu'il nous ferait presque regretter le temps où la 3D n'existait pas.

A 71 ans, ce maître de l'animation tchèque parvient encore à nous émouvoir avec des bouts de ficelle. Des objets de récup, de vieux jouets courageux sortis d'une valise oubliée au fond d'un grenier et qui s'en vont courageusement affronter le chef de l'empire du mal qui a kidnappé Madeleine, la poupée. Utilisant les vieilles techniques, filmant image par image, puis mêlant des scènes réelles (un vrai chat par exemple), le vieux réalisateur, qui a tant peiné pour monter ses films nous touche droit au coeur en nous replongeant dans la nostalgie de l'enfance. Et l'on se laisse si facilemment emmener par son récit, accessible même aux plus petits, qu'on oublie l'anachronisme, qu'on oublie les héros d'aujourd'hui, pour ne retenir, de ce drôle de grenier, que son charme et sa poésie. Yetty

24/11/2009

Le drôle de Noël de Scrooge

Drôle de titre pour un film qui n’est pas drôle et dont le conte dont il est adapté, publié en 1843  par Charles Dickens s’appelle Un chant de Noël ! Fidèle à ce classique de la littérature, le film de Robert Zemeckis raconte le Noël d’un vieil acariâtre, vilain, revêche et pingre. Alors que tout Londres s’apprête à célébrer la Nativité, lui s’enferme en bougonnant dans sa solitude. Mais sur le pas de sa porte, l’attend le spectre effrayant de son associé, décédé. Il lui annonce l’arrivée de trois fantômes. Celui des Noëls passés, celui du Noël présent, celui des Noëls à venir. Et le cortège ne fait que commencer...

Le vieux au cœur sec et au corps courbé - formidable Jim Carrey - va alors plonger dans les tréfonds de sa mémoire. La succession des fantômes étant annoncée, la surprise est atténuée et c’est bien dommage. Car les images sont fortes, empreintes de noirceur et puisées au fond des ténèbres. Par moment, c’est même à la frontière du morbide. Mais la morale est sauve et simplissime: il n’est jamais trop tard pour devenir un homme bon ! A voir en 3D de préférence et avec des enfants très courageux.

Sortie le 25 novembre.

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique