logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/10/2011

De bon matin

 

C'est un fait-divers qui a donné au réalisateur l'idée de ce film. Un employé d'une cinquantaine d'années, père de famille sans histoire, qui travaillait dans une banque Suisse, avait tué un lundi matin à huit heures, deux de ses supérieurs plus jeunes que lui, avant de retourner l'arme contre lui.

Le réalisateur a imaginé la suite ou plutôt," l'avant",  tout ce qui a précédé et  poussé l'employé à commettre l'irréparable. On ressent les tensions du monde du travail, on assiste aux échanges glacials entre l'employé et son supérieur, aux rapports de force, aux non-dits, à l'ambiance oppressante. Jean-Pierre Darroussin, toujours juste, interprète cet être désespéré. Mais son désespoir est si pesant, qu'il nous écrase nous aussi.

Yetty

Un drame de Jean Marc Moutout avec Jean-Pierre Darroussin, Valérie Dréville, XavierBeauvois, Yannick Rénier.

Durée 1H31

21/09/2011

L'apollonide-souvenirs d'une maison close

 

Ce film nous entraine à l'aube du XXème siècle, dans une maison close à Paris. Close comme l'univers de ces filles sublimes, close devant le monde qui l'entoure. Durant deux heures, la caméra ne quitte quasiment pas la maison qui abrite les filles de joies. On les voit passer d'une porte à l'autre, se réconforter, se préparer, se parfumer, se vêtir. On découvre leurs peurs, leurs joies, leurs rivalités, leurs détresses. Elles attendent toutes l'amour, le vrai, celui qui ne frappe jamais à cette porte là, elles craignent toutes les maladies qui les déciment. Les images sont sublîmes, inspirés des oeuvres de l'époque, parfois irréelles ou fantastiques. Mais l'ensemble, assez long, pêche par une chronique peu consistante. Yetty

Un film de Bertrand Bonello avec Hafsia Herzi et Céline Sallette. Durée 2H02

 

 


30/08/2011

La guerre est déclarée

Le film évoque la longue route parcourue par les parents d'un enfant atteint d'un tumeur au cerveau. Des années de doutes, de peurs, de joies, d'hôpitaux et de traitements. Et pourtant, la réalisatrice qui joue et raconte sa propre histoire parvient à insuffler une telle énergie que l'on sort du cinéma le coeur presque léger.

Peut-être parce qu'elle filme tout et ne nous épargne rien. Ni quand les nerfs lâchent, ni quand elle déraille, ni quand son couple se fissure.

Les parents chantent, rient, pleurent, dansent. Bref, ils vivent. Magré le destin qui les accable. Contre la fatalité. Même les scènes les plus graves ont un petit ton décalé.

La guerre est déclarée est un film peu commun, un film à petit budget, un film intimiste, drôle parfois, terriblement touchant.

 

Yetty

 


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique