logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/12/2012

Tabou

 

 

Un film en noir et blanc, noir comme l’Afrique, blanc comme le Portugal. Cela commence comme une chronique de voisinage : à Lisbonne, Pilar, jeune retraitée idéaliste, dévouée à toutes les causes, s’inquiète pour sa voisine, Aurora, une vieille dame autoritaire et solitaire, confiée aux soins de Santa, son employée africaine, taciturne et appliquée.  Après la mort de la vieille dame, le film se fait récit ; le récit d’une passion dans l’Afrique coloniale finissante. « Aurora avait une ferme en Afrique, sous le mont Tabou. »….. Original, beau et envoûtant.

 

Tabou, un film de Miguel Gomes, avec Teresa Mdrugada, Laura Soveral, Ana Moreira, Carlotto Cota, Isabel Cardoso. 110 mn. Sortie le 5 décembre.

 

SdeP

 

14/11/2012

Without

Entre thriller et film intimiste, le premier long métrage de Mark Jackson a de quoi séduire et irriter un peu! Sur une île isolée, une jeune fille, Joslyn, est engagée pour s'occuper d'un homme âgé, paralysé et aphasique, le temps de courtes vacances.
La solitude de la jeune femme s'installe sous nos yeux. Ses moindres faits et gestes sont épiés par la caméra mais aussi par le regard muet du grand-père, à jamais emmuré dans le silence. A l'extérieur, une forêt dense, des arbres hauts qui imposent un calme inquiétant.
Dans la maison, d'étranges phénomènes semblent se manifester alors que Joslyn scrute sa propre image à longueur de journée, explore son corps.

Tout cela serait vite ennuyeux si le réalisateur ne proposait une autre issue à la narration initiale. C'est alors qu'un puzzle prend forme et le film tout son sens.

Réalisé par Mark Jackson avec  Joslyn Jensen, Ron Carrier, Darren Lenz

Durée 1h27 min. Sortie 14 novembre 2012.
 
Marie-Sophie Dupré
 

03/10/2012

Despuès de Lucia

 

Au début, je ne voulais pas y aller. Lorsque j’ai lu le résumé du film, je me suis sentie écrasée par la violence de l’histoire : cela se passe au Mexique. A la suite de la mort accidentelle de la mère de famille, une jeune fille et son père déménagent à Mexico et changent de vie. Lui ouvre un restaurant, elle intègre une nouvelle école. Au collège, très vite, Alejandra devient le souffre-douleur des élèves et subit les pires outrages. Elle n’en dit pas un mot à son père, pour ne pas accabler le pauvre homme …. A l’idée d’assister impuissante au calvaire de cette jeune fille, je calais. Mais je me suis dit si on ne parle pas des choses horribles comment peut-on essayer de les combattre ? Heureusement, le film n’est pas mélo du tout, le ton est assez froid, sans effets, ni violons, mais aussi rude que je le redoutais. Ce sont de très longs –et lents- plans, en caméra fixe, d’où ressort une grande angoisse, parfois à la limite du supportable. La jeune fille humiliée fait penser à la Mouchette de Bresson, qui traînait ses sabots et ses seaux d’eau…  C’est le ton du film. L’émotion vient de ce que vivent les gens, pas de ce qu’on y montre…

Humiliations, coups, injures, moqueries, vidéos postées sur Internet, le tout pratiqué par de jeunes bourgeois inconscients et sadiques dans un univers d’où les adultes sont totalement absents. « Mais où sont les adultes ? » a-t-on envie de hurler. Le père est perdu dans sa tristesse, le psy de l’école plane en aveugle, les enseignants organisent des voyages de classe au bord de la mer sans l’ombre d’une surveillance…

Ce film est à montrer aux futurs APS, les fameux Assistants chargés de Prévention et de Sécurité, créés par le ministre de l’Education, dont la formation va débuter après la Toussaint. L’histoire d’Alejandra les aidera à ouvrir l’œil.

 

 Sylvaine

 Despuès de Lucia, un film de Michel Franco avec Tessa Ia et Hernan Mendoza. Sortie le 3 octobre.

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique